Histoire de Touquin

 

Origine du nom de la commune : racine pré-latine.
Signification : réserve de bois entre des défrichements (bosquet) d'après Longnon et Dauzat.

Mobilier trouvé lors de
fouilles dans un sarcophage mérovingien.

D'un passé certainement très ancien (des silex taillés et des sarcophages mérovingiens en témoignent), les premiers documents relatifs à Touquin remontent à 1107 où le territoire de Touquin appartient au Prieur de la Celle-en-Brie par don de l' Evêque de Meaux, Manassès.



Jean de Touquino 1248

Mathieu de Touquino 1221
En 1198, apparaît un Pierre de Touquin (Pétrus de Toquino) sur la liste des vassaux du Comte de Champagne Thibault III. Déjà connu pour avoir fondé avec sa femme Edeline, la chapelle Saint-Pierre-en-Veuve près de Coulommiers en 1190, ce Pierre de Touquin sera le chef d'une longue lignée: Odon, Mathieu et Jean de Touquin.


Coeur de Jean-Jacques Olier
découvert dans l'église lors de travaux au 19ème siècle


Blason de JeanJacques OLIER
(le Père)
Les diverses successions morcellent bientôt le territoire et, en 1606, Jean de Lenharré (alors seigneur de Touquin) assassine son voisin, Jean-Charles, seigneur de Grand-Fontaine (ex-territoire de Touquin) pour des raisons cultuelles entre autres (le premier étant protestant et le second catholique). Jugé par contumace, ses biens confisqués seront donnés à Jean-Jacques Olier, conseiller à la Cour des Aides, par Louis XIV, en 1667, en récompense de services rendus.

En 1773, le dernier des Olier vend le territoire au marquis de Montesquiou ( de la branche d'Artagnan ), seigneur de Mauperthuis et de Coulommiers, qui s'en dessaisira à la Terreur en 1792.Du domaine initial, il ne reste plus qu'une propriété moderne, le Château de Malvoisine restauré par la famille Hiibert.

Il est à noter que sous le règne de Louis XII (en 1504), le 14 octobre de chaque année, avait lieu une foire immense qui perdurera jusqu'en 1940. A titre indicatif et pour donner une échelle de grandeur, à la fin du XIXème siècle, on pouvait encore y compter plus de 20000 moutons venus du Gâtinais, de Sologne et de Beauce.

Après le téléphone, l'eau courante, l'assainissement et l'électricité installés au 20ème siècle, la commune de Touquin a été raccordée au gaz naturel en mars 2000. C'est aussi, une des premières communes à bénéficier d'une unité de filtration des eaux contre les pesticides et les nitrates agricole.


Blason de
Jean Philbert OLIER
(Le Fils)